Google lance son smartphone Google Pixel

Mis en avant

google-pixel-cw-796x398

Sensé être dévoilé au grand public dès demain, les images du nouveau téléphone de Google ont fuité grâce au distributeur britannique Carphone Warehouse.

Les images des deux modèles Pixel et Pixel XL ont été partagées par CW sans toutefois dévoiler les prix et les dates de disponibilité. Il faut donc savoir que puisque ces images ont été dévoilées par un tiers, il est tout à fait possible que certains changements puissent se produire avant la sortie finale de l’appareil.

Le détaillant indique que le Pixel possède un processeur 2.15 GHz Snapdragon 821, avec la possibilité de choisir entre une capacité de 32 Go ou 128 Go d’espace, ainsi qu’une fente pour carte micro SD pour ajouter 256 Go supplémentaires.

Les deux téléphones semblent être disponibles en noir et en blanc.

L’événement relatif au lancement de l’appareil de Google sera transmis en livestream sur la chaîne YouTube de la société.

Publicités

Top 10 des réseaux sociaux les plus populaires dans le monde (septembre 2016)

Mis en avant

Voici la liste des réseaux sociaux les plus populaires en terme d’utilisateurs. Cette liste est basée sur des statistiques relevées en septembre 2016. La liste est accompagnée du classement de ces réseaux sur Alexa ainsi qu’une petite présentation rapide.

Vous remarquerez que le nombre d’utilisateurs n’a pas forcément de relation directe avec le classement du site.

1 | Facebook

fb

1,100,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 2

Il s’agit du plus grand réseau de médias sociaux sur Internet, en terme de nombre total d’utilisateurs et de popularité. Fondé le 4 Février 2004 par Mark Zuckerberg, en moins de 12 ans, Facebook réussit à accumuler plus de 1,59 milliard d’utilisateurs actifs par mois, ce qui le rend automatiquement l’un des meilleurs moyens pour relier les internautes partout dans le monde.

On estime à plus de 1 million le nombre de petites et moyennes entreprises qui utilisent la plate-forme pour promouvoir leur entreprise.

 2 | YouTube

youtube

1,000,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 3

YouTube est le plus grand et le plus populaire média social  basé sur la vidéo sur le net, il a été créé le 14 Février 2005 par trois anciens employés de PayPal. Il a ensuite été racheté par Google en Novembre 2006 pour 1,65 milliard $.

YouTube peut se vanter de posséder plus d’1 milliard de visiteurs par mois et est le deuxième moteur de recherche le plus populaire derrière Google. Des transformations récentes sont en train d’en faire un média social à part entière qui, en plus, sera bientôt consultable en l’absence de connexion grâce à son service Youtube Go.

 3 | Twitter

twitter

310,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 8

Certains pourraient penser que limiter les messages à 140 caractères n’est en aucun cas un moyen de promouvoir leur entreprise, mais ils seraient surpris de savoir que cette plate-forme de médias sociaux a plus de 320 millions d’utilisateurs mensuels actifs. Ils utilisent tous les 140 caractères pour transmettre du contenu.

Les entreprises peuvent utiliser Twitter pour interagir avec des clients potentiels, répondre à des questions, diffuser les dernières nouvelles et en même temps utiliser les annonces ciblées pour un public spécifique. Twitter a été fondée le 21 Mars 2006 et son siège se trouve à San Francisco, Californie.

 4 | LinkedIn

linkedin

255,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 9

Fondé le 14 Décembre 2002, et lancé le 5 mai 2003, LinkedIn est le média social le plus populaire en ce qui concerne le réseautage professionnel. Le site est disponible en 24 langues et compte plus de 400 millions d’utilisateurs enregistrés.

LinkedIn est idéal pour ceux qui cherchent à se connecter avec des personnes dans des industries similaires, la mise en réseau avec des professionnels locaux et la diffusion d’information et de statistiques.

 5 | Pinterest

pinterest

250,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 26

Lancé en Mars 2010, Pinterest est relativement un nouveau venu dans l’arène des médias sociaux. Cette plate-forme se compose de panneaux d’affichage numériques (Pins) où les entreprises peuvent épingler leur contenu.

Pinterest a annoncé en Septembre 2015 avoir atteint 100 millions d’utilisateurs. Les petites entreprises dont le public cible est principalement composée de femmes devraient certainement investir dans Pinterest comme plus de la moitié de ses visiteurs sont de sexe féminin.

 6 | Google Plus+

google-plus

120,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : n/d

Google+ s’est fait sa place parmi les médias sociaux tels que Facebook, Twitter et autres LinkedIn grâce notamment à sa valeur SEO (référencement) qui en fait un outil incontournable d’utilisation pour la petite entreprise.

Lancé le 15 Décembre 2011, Google+ a rejoint les grands en enregistrant 418 millions d’utilisateurs actifs dès Décembre 2015.

 7 | Tumblr

tumblr

110,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 34

Tumblr est l’un des réseaux sociaux les plus difficiles à utiliser, mais aussi l’un des sites les plus intéressants lorsqu’il s’agit du contenu. La plate-forme permet en effet plusieurs formats de postes, y compris des citations, des messages de chat, des vidéos et des photos mais aussi des messages audio.

Le site a été fondé en Février 2007 par David Karp et accueille actuellement plus de 200 millions de blogs.

 8 | Instagram

instagram

100,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 36

Comme Pinterest, Instagram est un média social visuel. Le site, lancé le 6 Octobre 2010, a plus de 400 millions d’utilisateurs actifs et est possédé par Facebook. Beaucoup de ses utilisateurs l’utilisent pour poster des informations sur le voyage, la mode, la nourriture, l’art et des sujets similaires.

La plate-forme se distingue également par ses filtres uniques mais aussi des fonctionnalités de partage de vidéos et de retouche photo. Près de 95 % des utilisateurs d’Instagram utilisent aussi Facebook.

 9 | Reddit

reddit

85,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 30

Il s’agit d’un site de partage de nouvelles et de divertissement où les utilisateurs enregistrés peuvent soumettre des contenus tels que des liens directs et des messages en texte. Les utilisateurs sont également en mesure d’organiser et de déterminer leur position sur les pages du site en votant vers le haut ou vers le bas. Les soumissions ayant reçu le plus de votes positifs apparaissent dans la catégorie supérieure ou à la page principale.

Reddit a été fondé par l’Université de Virginie par 2 colocataires : Alexis Ohanian et Steve Huffman le 23 Juin 2005. Une décennie plus tard, le site revendique plus de 36 millions de comptes enregistrés et 231 millions de visiteurs mensuels.

 10 | VK

vk

80,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 21

VKontake est le plus grand réseau social russe dont le siège se trouve à Saint Pettersburg. Créé en 2006 par Boris Dobrodeev, le site ressemble beaucoup à Facebook et rassemble une communauté qui va bientôt atteindre les 100 millions d’utilisateurs (lu sur VK.com).

La majorité des utilisateurs sont jeunes (entre 12 et 25 ans selon les statistiques du site).

 

Suite du classement (mention honorable) :

11 | Flickr

65,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 91

 12 | Vine

42,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 1172

 13 | Meetup

40,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 296

 14 | Ask.fm

37,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 179

 15 | ClassMates

15,000,000 utilisateurs uniques par mois

Classement Alexa : 4022

Qui va acheter Twitter ?

Mis en avant

buy-twitter

Twitter, a déjà 10 ans mais il a du mal à reproduire la formule qui a transformé Facebook et Instagram en mastodontes des médias sociaux. Vendredi dernier, les actions de Twitter ont augmenté de 21 pour cent, à leur plus haut niveau cette année. Cela a pour cause les rumeurs de propositions d’achat de Google et de Salesforce, la société de cloud computing.

D’autres candidats sont intéressés par l’entreprise dont Disney, Verizon et Microsoft, Apple a aussi été mentionné comme un acheteur potentiel.

Quand Twitter est entré en bourse en 2013, ses actions ont explosé, évalué à 24 milliards $ pour son premier jour. Mais depuis, la société n’a pas réussi à répondre aux attentes élevées des investisseurs. Le retour du co-fondateur Jack Dorsey en tant que chef exécutif l’an dernier n’ pas eu l’effet escompté pour améliorer les choses, avec un ralentissement de la croissance et des pertes continues.

twitter

Twitter pourrait lancer une procédure formelle de vente dans les prochaines semaines. Mais qui serait prêt à acheter Twitter ?

Google

Google a longtemps été considéré comme le foyer le plus probable pour Twitter, il a d’ailleurs déjà proposé l’achat de la compagnie auparavant. Avec ses milliards de réserves en trésorerie, l’achat de Twitter ne serait pas un problème pour Google, même à un prix gonflé.

Disney

Disney, le candidat surprise, bien que la société est connue pour ses personnages adorables de dessins animés, Disney dirige un empire médiatique tentaculaire y compris les réseaux de télévision ABC et ESPN.

Salesforce

Marc Benioff, le fondateur de Salesforce, a commencé son entreprise au sommet de la bulle Internet et concurrence Microsoft et Oracle dans la vente de logiciels Internet pour les entreprises.

De plus, Benioff voulait acheter LinkedIn avant que Microsoft ne le fasse.

D’autres candidats

Microsoft, qui vient d’acquérir LinkeIn ce qui rend une offre d’achat d’un média grand public comme Twitter improbable.

Verizon, le géant des télécoms américain, propriétaire d’AOL et de Yahoo, l’achat d’une troisième grande entreprise en ligne qui en plus en difficulté, peut se révéler difficile.

Apple pourrait facilement se permettre d’acheter Twitter, et le service pourrait cadrent bien avec des propriétés comme Apple News et Music. Mais l’entreprise est opposé à de grandes acquisitions.

Google lance Youtube Go, un système de partage de vidéos hors ligne

Mis en avant

youtubego

YouTube veut rendre l’accès à son service de partage de vidéo plus facile pour les utilisateurs et pour cela il projette de mettre en ligne un service qui permet le visionnage de vidéos sans connectivité mobile rapide. Voilà pourquoi la filiale Google vient de lancer YouTube Go, une nouvelle application Android qui permet aux utilisateurs de télécharger des vidéos pour les regarder plus tard.

L’idée de YouTube Go est simple: les utilisateurs peuvent télécharger des vidéos YouTube quand ils ont à leur portée une connexion Wifi, puis ils peuvent les regarder hors ligne plus tard. YouTube avait déjà ajouté ce genre de consultation hors ligne à son application YouTube régulière en Inde, où se font les débuts de YouTube Go.

Cependant, l’application dépasse la simple mise en cache hors ligne. Les utilisateurs peuvent prévisualiser les vidéos avant de les télécharger, et sélectionner la qualité et la taille de la vidéo qu’ils vont télécharger.youtube-go-application-officielle

De plus, la nouvelle application YouTube Go supporte aussi une sorte de partage hors réseau appalée Sneaker net : les utilisateurs peuvent partager des vidéos avec l’autre sans avoir à se connecter à Internet. De cette façon, un utilisateur pourrait par exemple télécharger quelques vidéos sur son téléphone, et les partager avec tous ses camarades de classe ou collègues de travail.

YouTube donne à certains utilisateurs en Inde accès à la première application, et prévoit de le rendre plus largement disponibles au début de l’année prochaine.

Il est inutile de préciser que cette application ne fait pas l’unanimité auprès des maisons de disque et des artistes.

 

[infographie] Google Penguin

D’après cette infographie, la mise à jour anti-spam de Google aura plus d’effet sur sur les recherches dans certaines langues (qui contiennent plus de spam) comme le polonais 5%, la moyenne étant 3.1% des recherches.

Source

[Référencement] Les 12 directives de Google pour survivre à Penguin

Au cas où vous ne le sauriez pas, le nom de la nouvelle mise à jour anti-spam de Google est Penguin. Matt Cutts a d’ailleurs twitté la photo d’un panda en peluche accompagné d’un petit pingouin en peluche pour marquer le coup (Panda étant le nom de la dernière mise à jour de Google lancée en 2011).

Nous ne savons pas exactement ce que Google prendra en compte avec ce nouvel algorithme mais ce qui est sur et d’après son créateur c’est que cette mise à jour a pour but de combattre ceux qui violent les règles de référencement de sites, établies par le géant des moteurs de recherche. Voici le texte de l’annonce :

Dans les prochains jours, nous allons lancer un algorithme qui vise les spams. Ce changement aura pour conséquence la baisse du positionnement des sites qui violent les directives établies par Google.

Il existe aujourd’hui de nombreuses spéculations sur comment survivre à Panda et voici que Google nous lance Penguin. En fait, la bonne nouvelle est que Google nous dit exactement ce qu’il ne faut pas faire.

Les 8 directives spécifiques de Google :

1. évitez le texte et les liens cachés.

2. n’utilisez pas des redirections douteuses et dissimulées.

3. n’envoyez pas des requêtes automatisées à Google.

4. ne chargez pas les pages de mots clés impertinents.

5. ne créez pas de multiples pages, des sous-domaines ou des domaines contenant du contenu dupliqué.

6. ne créez pas des pages au comportement malveillant, pour faire du fishing ou contenant des virus, des chevaux de Troie et autres malwares.

7. évitez les “portes de sortie” ou les pages créées spécialement pour les moteurs de recherche et autres approches “cookie cutter” comme les programmes d’affiliation avec pas ou peu de contenu original.

8. si votre site participe à un programme d’affiliation, faites en sorte qu’il propose une valeur ajoutée. Fournissez un contenu unique et pertinent qui donne aux visiteurs une raison de visiter votre site.

Certaines directives restent quand même floues. Par exemple, éviter les textes et les liens cachés est évident pour tout SEO qui se respecte, mais pourquoi insister sur cette interdiction ? Aussi, jusqu’à quel point un contenu est considéré comme dupliqué ? Quelle est la limite autorisée selon Google ?

Au-delà des directives spécifiques, Google énonce 4 « principes de base ». Qui sont :

1. créez des pages qui visent en premier lieu les utilisateurs, et non les moteurs de recherche. Ne décevez pas vos utilisateurs et ne fournissez pas un contenu différent pour les moteurs de recherche de ce que vous présentez aux utilisateurs, ce qui est communément appelé le “cloaking ”.

2. évitez les combines qui visent à améliorer le positionnement sur les moteurs de recherche. Posez-vous la question de si ce que vous faites à vos sites concurrents est honnête. Mais aussi, si ce que vous faites aide ou pas les utilisateurs et qu’auriez-vous fait si les moteurs de recherche n’existaient pas ?

3. ne participez pas à un plan de liens qui visent à augmenter votre PR, en particulier les liens de spam ou de “mauvais voisinage”, car votre rang peut être affecté de manière négative par ces liens.

4. n’utilisez pas des programmes non autorisés pour soumettre des pages et vérifier votre rang car ils violent nos termes de service. Google ne recommande pas des programmes comme WebPosition Gold™ qui envoie des requêtes automatiques à Google.

Évidemment, rien de cela n’est nouveau, c’est juste que Google a aujourd’hui des moyens plus efficaces de faire respecter ses directives (enfin, c’est ce qu’il veut faire croire).

Source

[infographie] Les signaux sociaux et leur influence sur le positionnement Google

En effectuant un test pour la promotion d’un site, cette infographie montre les résultats des signaux sociaux sur le positionnement Google. Dans l’ordre, nous avons :

  • Avoir 100 Google+ followers est le signal social qui a eu le plus d’impact sur le positionnement du site ;+14 positions.
  • 300 +1 de Google+ (encore) améliore le positionnement de 9 places.
  • 70 partages Facebook et 50 Likes font gagner une moyenne de 6 places.
  • 50 Tweets qui pointent vers le site font gagner presque 3 places.
  • Par contre, 1000 Twitter followers n’ont pas amélioré le positionnement.

Les 10 pratiques SEO qui déplaisent à Google

Google est le roi des moteurs de recherche c’est pourquoi tous les référenceurs obéissent à ses règles et font tout pour plaire au géant d’internet. Si vous ne respectez pas ses règles, votre référencement risque d’en pâtir. Vous risquez soit de vous retrouver en queue du peloton (dégringoler vers les dernières pages de résultats) soit de vous faire bannir du moteur de recherche (ne plus apparaitre du tout dans les résultats). Quelles sont donc les pratiques qui déplaisent à Google ? En voici 10 :

1. Les liens payants : Les liens payants sont une source de mécontentement pour Google. Vous pouvez les utiliser mais n’essayez surtout pas de le cacher à Google. Au contraire, faites-lui savoir que le lien est payant en utilisant des termes comme « sponsor » ou « publicité ». Vous pouvez aussi ajouter des tags « no follow » pour que le moteur de recherche puisse identifier facilement les liens payants et ceux qui ne le sont pas.

2. Peu de contenu : Les contenus qui n’a été créé que pour attirer les robots de Google et qui ne fournit pas d’informations claires et pertinentes sont mal vus par Google. Depuis l’apparition de Panda, tout le contenu qui n’a été créé que pour le référencement est destiné à échouer. Votre site sera déclassé et vous perdrez du trafic.

3. Des liens de mauvaise qualité : Les liens vers votre site doivent apparaitre comme naturels et doivent être construit progressivement, sur une longue période de temps. Si plusieurs liens de mauvaise qualité apparaissent en même temps et de façon soudaine pour Google, votre site sera déclassé.

4. Des tentatives de manipulation de l’algorithme : Même si cela peut vous tenter, ne le faites pas. L’algorithme de Google est son plus précieux objet et il ne vous le pardonnera pas. Certains SEO sans scrupule ont passé du temps à essayer de trouver la façon de positionnement des pages sur Google, toutefois, ils ont été facilement démasqués et vous pouvez compter sur Google pour le leur faire payer de façon définitive.

5. Contenu dupliqué : Google n’est pas très fan du contenu dupliqué. Même Wikipédia prévient contre cette pratique et les contributeurs risquent le ban permanent.

6. Trop de mots clés : Le rembourrage de mots clés fait partie de l’âge de pierre de l’internet. Ne l’utilisez plus aujourd’hui ou vous risquez d’être pénalisé dans votre travail de référencement. Gardez une densité raisonnable de mots clés à moins que vous ne prêtiez aucune attention à votre positionnement sur le moteur de recherche de Google.

7. Des liens morts : Les liens morts, les chevaux de Troie et les métas dupliquées font apparaitre votre site comme très amateur. Utilisez les outils de SEO et effectuez un contrôle périodique pour trouver tout ce qui a besoin d’être réparé. Cela fait partie des ABC du référencement.

8. Du texte caché : Si Google découvre que vous utilisez des mots clés ou un code spécifique pour améliorer votre rang, vous aurez des ennuis. Dès que le moteur de recherche tombe sur les textes cachés, vous serez écarté des résultats de recherche.

9. Un contenu non mis à jour : Même si à vos débuts votre design était superbe et votre contenu avant-gardiste, c’était il y a quelques années et les choses ont évolué depuis. Si votre contenu n’est pas actualisé Google sera contrarié. Vérifiez le positionnement de vos mots clés et vous réaliserez qu’il a baissé. Un site web n’est pas un outil que vous créez une fois pour toutes sans jamais y revenir, vous devez au contraire l’entretenir régulièrement. Google a mis l’accent ces derniers temps sur la mise à jour du contenu et sa qualité. Si vous ne voulez pas être dépassé, mettez votre contenu à jour continuellement.

10. Trop de publicité : Même si vous avez besoin de la pub pour survivre, il est déconseillé d’en avoir trop, au détriment du contenu. Google a déjà supprimé de sa liste de recherche la plupart des sites clones qui ne font que de la publicité pour leur produit. Google aimerait que vous expliquiez à vos clients en quoi votre produit leur serait utile.