Combiner Social Média et référencement SEO ?

Si vous avez une activité en ligne à succès c’est que vous maitrisez un tant soit peu le SEO. Le référencement organique vous permet d’attirer les visiteurs sur votre site web, c’est là qu’ils sont supposés trouver le produit ou le service qui les intéresse.

Même si vous êtes le roi du référencement SEO, vous devez prendre en considération les derniers changements dans les algorithmes de Google (et des autres moteurs de recherche) pour que vous puissiez mettre à jour votre site et améliorer votre positionnement par rapport à votre marché cible. Ces derniers changements donnent une place importante aux signaux sociaux et intègrent les médias sociaux dans leurs résultats de recherche.

L’impact du Social Média sur le référencement SEO

Il est primordial d’apprendre à utiliser convenablement les médias sociaux pour améliorer son référencement et attirer de nouveaux visiteurs. La plupart des entreprises possèdent aujourd’hui un compte Facebook et souvent un Twitter. Si votre compagnie n’en possède pas, elle est forcément considérée comme moins professionnelle ou moins crédible aux yeux des consommateurs (c’est injuste mais c’est comme ça). De plus, l’utilisation de ces deux réseaux (et d’autres ; Pinterest, Google+ …) peut vous aider à améliorer votre positionnement sur les moteurs de recherche.

L’un des paramètres pour Google et pour d’autres moteurs de recherche d’évaluer les sites est le nombre de liens qui pointent vers ce dernier. Les réseaux sociaux vous permettent incontestablement d’acquérir un nombre incalculable de liens.

Par exemple, si votre page Facebook contient un lien vers votre site. Vous possédez déjà un lien. Par contre, si vous encouragez vos fans à partager ce lien, par le moyen -par exemple- d’un concours qui permet à ceux qui postent le lien sur leur page de gagner un coupon ou n’importe quel autre récompense, vous gagnez une multitude de liens qui pointent vers votre site et votre niveau sur les moteurs de recherche va par conséquent augmenter.

Référencement grâce à YouTube

En plus de vos comptes Facebook et Twitter, créez une chaine Youtube et postez des vidéos régulièrement dans le but de promouvoir votre activité. Google met plus l’accent sur les sites qui proposent des médias que sur ceux qui n’en proposent pas. Si vous n’utilisez pas les vidéos dans votre stratégie marketing, vous avez moins de chance d’être retrouvé dans les premiers résultats de recherche et peut être même que vous n’atteindrez jamais la première page de Google.

De plus, lorsque vous postez une vidéo sur Youtube, vous avez la possibilité de créer un titre sur mesure et de choisir des tags spécifiques. Profitez des techniques traditionnelles de référencement et utilisez vos mots clés dans le titre, la description et les tags. Vous serez repéré par les internautes mais aussi par les moteurs de recherche plus facilement.

En plus de Youtube, vous pouvez même poster une vidéo directement sur votre site. En effet, comme le but est d’attirer les visiteurs vers votre site pour obtenir plus de conversions donc autant poster la vidéo directement sur l’une de vos pages.

Pinterest, le réseau qui monte

Profitez de la popularité croissante de ce réseau social pour partager votre contenu. En effet, plus un site a de l’autorité et plus les liens qui y sont postés sont susceptibles d’apparaitre dans les résultats de recherche. N’oubliez pas de « référencer » vos images car Google est aussi favorable à l’indexation des images que celles des vidéos.

N’oubliez pas d’ajouter vos mots clés à vos contributions pour que celles-ci soient indexées dans Google et d’intégrer le bouton « Pin it » à votre blog, ceci facilitera le partage pour vos abonnés. Vous pouvez même lier votre compte Pinterest à votre compte Facebook pour que vos publications sur le premier apparaissent sur le mur du second.

Conclusion à propos du référencement social média

Le marketing internet est dynamique et en pleine évolution, il ne suffit donc pas de connaitre les rudiments du référencement organique et de continuer à référencer des sites à l’ancienne, sauf si vous voulez garder le même type de consommateurs auxquels vous aviez droit dans le temps.

Vous devez intégrer les nouvelles techniques SEO et les nouveaux outils dans votre stratégie de référencement pour continuer à bien vous positionner et à attirer de nouveaux clients.

Le rap du community manager (la suite)

Pour avoir de la gueule sur Google, pour être le king sur Bing
C’est un SEO qu’il te faut, un pro du social marketing
Optimisé 2.0, un petit web relooking,
Tes concurrents vont tomber par terre comme des quilles de bowling
Une campagne emailing, de New York à Beijing
Payée en Dollar, en Euro, en Yen ou en Livre Sterling
sur les réseaux sociaux, Veille et monitoring
Facebook, Twitter, Viadeo, stratégies web et Branding
gestion de crise si t’as le blues, E-réputation si t’as le swing
ton positionnement est à la loose ? des travaux de backlinking
affiliation et sponsoring, visibilité sans forcing
community manager, winner, il travaille au feeling

Episode 1

[Slide] Les 5 étapes de la veille sur internet

Tout community manager qui se respecte possède ses propres outils et ses propres reflèxes pour effectuer sa veille sur internet et surveiller la progression et l’efficacité de sa stratégie marketing. Quelles sont donc les principales étapes d’une veille réussie ? Cette présentation nous fournit un début de réponse :

 

N’hésitez pas à répondre à notre sondage :

[humour] Le rap du community manager

Un ami a écrit un rap, une caricature du community manager, je le partage avec vous 🙂

Community manager, est un boulot qui fait peur
Les yeux rivés sur l’ordi, 48 heures sur Twitter
Faut qu’il réponde aux questions, faut qu’il déniche les rumeurs
Qu’il  référence des sites web, qu’il ferme la porte aux spammeurs
Qu’il poste sur toutes les plates-formes, Facebook, G+ et Tumblr
Qu’il ponde des textes inspirés, son deuxième job c’est blogueur
C’est le Walker Texas Ranger des outils de veille et d’ailleurs
il épate la galerie à coup d’infographies et de couleurs
excellent ambassadeur, des marques il en gère plusieurs
il inspire confiance, il est drôle, quand il est de bonne humeur
Si tu lui pose la question, il te dira « chui l’meilleur »
Ce n’est pas ce que pense son patron, un supérieur en Tailleur
À peine sortie de chez le coiffeur, elle lance des regards moqueurs
Normal c’est la fille du CEO, bourgeoise, arrogante et sans-coeur
Mais revenons à notre crâneur, dans son jean, chemise, débardeur
les cheveux ébourriffés avec soin, des lunettes à double épaisseur
il parcourt les pages et les liens qui défilent sur Google Reader
quand il s’agit de curation c’est un véritable sniper
il mobilise et disperse les communautés, un vrai catalyseur
puis jette un coup d’oeil sur Alexa, il est SEO à ses heures

Refrain :

des applis plein le Blackberry,
des icones plein le iPhone
dans le monde des médias sociaux, ils est assis sur le trone

 

 

Alors top ou flop ? N’hésitez pas à commenter pour donner votre avis, je passerai le message au principal intéressé.

Le SEO est-il voué à disparaitre au profit du SMO ?

L’optimisation de la recherche par les médias sociaux (Social Media Optimization ou SMO) est une technique de référencement qui s’appuie, comme son nom l’indique, sur les médias sociaux dans le but d’optimiser un site pour les moteurs de recherche. Depuis l’avènement du web 2.0, cette technique est au cœur d’une lutte fratricide présumée entre les référenceurs traditionnels et les community managers qui y participent de gré ou involontairement. En effet, la conséquence du community management est indubitablement l’amélioration du positionnement du site web, en plus de sa fonction initiale de communication et de gestion de l’e-réputation. D’ailleurs la ligne qui sépare les deux techniques est de plus en plus fine et de nombreuses entreprises sont équipées aujourd’hui pour offrir les deux services.  Quoi de plus normal, nous sommes dans l’ère de la polyvalence.

Profils sociaux, des backlinks proportionnellement à votre activité

Il est évident aujourd’hui que le contenu des profils sociaux est pris en compte par les petits robots de Google. Si vous postez un lien vers votre site sur votre profil Facebook par exemple, il y’a de grandes chances que le moteur de recherche le capte. C’est aussi le cas pour Twitter, Youtube, Google+ (et comment !?), Tumblr, Viadeo, Linkedin etc… Toutefois, la notoriété et l’activité du profil en question jouent un grand rôle dans cette histoire. En effet, plus votre contenu est partagé et que votre nombre de visites est important et mieux vous serez noté par Google.

Ceci est aussi valable pour les commentaires, d’ailleurs Facebook a récemment annoncé que les commentaires des photos, vidéos et/ou des statuts allaient être pris en compte par Google.

Youtube est un autre exemple très intéressant de cette évolution, vos vidéos apparaissent dans les résultats de recherche et sont prises en compte par Google (Youtube appartient à Google pour ceux qui ne le sauraient pas). De plus, Youtube s’est doté de sa propre interface d’Analytics à l’instar de son grand frère.

Les liens sortants (External links) sont aussi très importants dans le référencement, donc si vous postez des liens du type « suivez-nous sur Twitter » sur votre page web, vous vous seriez soumis à une des règles du référencement prescrites par Google et vous gagneriez un point de plus dans votre référencement.

Blogs, si vous avez le contenu vous aurez les backlinks :

Rien de tel que les Blogs pour améliorer la visibilité de votre site. Non seulement, vous pouvez y poster toutes les informations que vous voulez diffuser (à condition qu’elles intéressent vos abonnés) mais en plus, grâce aux tags, vous pouvez figurer parmi les résultats de Google lors des recherches. Evidemment, plus votre blog est visité et vos publications partagées et plus avez des chances d’être mieux positionné.

Toujours à propos des Blogs, certains d’entre eux permettent de poster un lien DoFollow vers votre site dans les commentaires. D’ailleurs les blogueurs, eux, le savent très bien et n’hésitent pas à commenter les publications de leurs collègues. Ceci est d’autant plus efficace lorsque le blog sur lequel vous avez commenté possède la même thématique que le vôtre et qu’il soit bien référencé. Toutefois, il ne s’agit pas de commenter n’importe comment, il faut être pertinent. De toute façon, la plupart des commentaires passent par la modération du blogueur avant d’être publiés.

Forums, la notoriété du forum fera le travail à votre place :

S’il y a un dernier levier SMO à ne pas oublier, ça serait les forums. Ces carrefours d’audience sont une mine d’or du référencement à condition qu’ils soient actifs. Non seulement vous pouvez balancer votre lien dans votre signature et elle sera captée par les moteurs de recherche, elle profitera donc de la notoriété du forum pour être propulsée dans les résultats, mais en plus vos commentaires et vos contributions sont aussi un moyen d’apparaitre dans Google. Il faut toutefois noter que cela marche dans les deux sens car si quelqu’un vous cite en mal ou qu’il émette une critique à propos de votre produit/service, cela se verra aussi dans les résultats de recherche.

Il est certain que de plus en plus de référenceurs vont avoir recours à cette technique dans le futur mais le SEO ou référencement naturel à encore de beaux jours devant lui. En effet, il ne suffit pas de créer des profils sociaux et de poster n’importe quel contenu pour voir son site optimisé pour les moteurs de recherche. Il y a tout un travail de rédaction, de recherche et de créativité qui doit se faire pour partager un contenu pertinent sans parler du suivi pour entretenir les profils à jour, c’est tout un métier. Par contre, lorsqu’un site est inscrit dans un annuaire et que le lien est validé c’est comme s’il était gravé dans la roche (la plupart du temps). En fin de compte, la combinaison des deux techniques serait la solution optimale pour optimiser un site tout en promouvant le service/produit qu’il offre.

Article proposé par : Bader Lanouar

[Métiers du web] 10 raisons d’Outsourcer certaines tâches

1. Parce que si l’on essaye de tout faire soi-même, on risque de se disperser.

2. Parce que passer des heures à effectuer une tâche répétitive qui ne nécessite pas de compétences particulières (comme l’upload d’images, l’inscription dans les annuaires ou les tags) au lieu d’exploiter son temps à être créatif est assez frustrant.

3. Parce que déléguer permet d’avoir plus de temps pour développer son activité principale ou pour se consacrer à autre chose que le boulot (loisirs, amis, famille…).

4. Parce qu’engager un salarié au sein de l’entreprise est devenu une aventure et qu’il est de plus en plus difficile de s’en séparer en cas de désaccord ou pour des raisons budgétaires, c’est un engagement que de nombreuses entreprises auraient préféré éviter.

5. Parce que les charges en France sont en constante augmentation et qu’un salarié de plus est presque un investissement lourd à lui seul, surtout en période de crise. Alors qu’avec un sous-traitant à la tâche c’est différent.

6. Parce qu’il existe des sociétés délocalisées dans des pays comme la Tunisie, Madagascar ou le Sénégal qui réalisent ces tâches à des tarifs très abordables -voir bon marché– et qui disposent d’un vivier humain francophone et qualifié (les Call centers et les studios de cinéma le font pourquoi pas les métiers du web ?).

7. Parce que les petites entreprises qui veulent assurer de grands marchés et qui ne disposent pas des ressources humaines nécessaires pourraient désormais le faire.

8. Un sous-traitant vous fait gagner du temps ET de l’argent et comme le temps c’est de l’argent donc vous gagnez de l’argent². C’est mathématique !

9. Parce que la magie d’internet permet de communiquer avec ses sous-traitants comme s’ils étaient au bureau d’à coté. Et, qu’il est possible d’envoyer des tonnes de données au bout du monde ou de partager des fichiers sur un simple serveur.

10. Parce qu’outsourcer sonne mieux qu’externaliser ou sous-traiter.