[infographie] Achat sur internet ; de plus en plus social, de plus en plus mobile

D’après cette infographie :

  • 55% des consommateurs partagent leurs achats sur Facebook, Twitter et Pinterest.
  • 59% des utilisateurs de Pinterest ont acheté un produit qu’ils ont vu sur le site.
  • 66% des consommateurs préfèrent acheter sur le site d’une marque plutôt que son application.
  • 68% des consommateurs rédigent des évaluations des produits qu’ils achètent.
  • Les produits les plus évalués par les consommateurs sont ; les produits électroniques (23%), les DVD, CD et MP3 (14%) et les livres (13%).

Source

Publicités

[infographie] Pinterest pour les marques

Cette infographie consacrée à Pinterest et particulièrement pour les entreprises et les petits détaillants revient sur plusieurs faits :

  • le sexe des utilisateurs
  • les marques qui utilisent ce service
  • le nombre d’utilisateurs actifs par jour et par mois
  • ce que font les utilisateurs sur le réseau
  • etc…

Source

 

[infographie] Pinterest et e-commerce

D’après cette infographie :

  • Pinterest est désormais le troisième réseau social le plus populaire au monde.
  • Depuis le premier janvier 2012, le taux d’inscription journalier à ce réseau a augmenté de 145%.
  • Les produits pinnés dont le prix est affiché reçoivent 36% de Likes en plus que les autres.
  • Les clients qui visitent les sites de ecommerce à travers Pinterest sont 10% plus susceptibles d’acheter que les autres.

Source

[infographie] Pinterest Vs Facebook

Ce comparatif entre les deux réseaux sociaux dans le domaine du commerce sous forme d’infographie nous apprend que :

  1. les utilisateurs de Pinterest dépensent 2 fois plus que ceux de Facebook.
  2. Pinterest influence les achats plus que Facebook (10% contre 7%).
  3. Pinterest permet de gagner plus d’utilisateurs que Facebook.
  4. les utilisateurs de Pinterest sont moins engagés que ceux de Facebook.
  5. Pinterest réduit le taux de conversions.

 

Source

 

Ne faites pas tout ce que vos clients vous disent de faire !

1-Le client a toujours raison, oui mais…

Il est connu que « le client a toujours raison » mais le client a aussi besoin d’idées constructives. S’il pouvait le faire lui même, il n’aurait pas eu recours à vous ou à votre expertise. En effet, il est important de l’écouter et de le laisser partager son point de vue, c’est également lui qui trace les grandes lignes mais il revient à vous de mettre au point les détails techniques puisqu’il s’agit de votre domaine de compétence.

2-Déterminez à l’avance les délais nécessaires à la réalisation du projet

La question des délais est aussi très importante, expliquez à votre client que tel projet nécessite autant de temps et ne le laissez pas vous forcer la main. Par exemple une campagne de référencement ne peut pas se faire en quelques semaines, il faut des mois pour cueillir les fruits de son travail. Attribuez à chaque tache le temps nécessaire à sa bonne réalisation. Dans le cas contraire, vous risquez de bacler le travail et il ne sera pas satisfait de toute façon. Il est nécessaire dans certains domaines d’établir une charte, celle-ci détaille les tâches à réaliser et le temps nécessaire à chaque étape.

3-Faites passez le message avec tact et courtoisie

Toutefois, il faut prendre en considération que c’est le client qui signe le chèque, donc évitez de lui dire en face qu’il est complètement idiot s’il veut du rouge sur du noir alors que vous pensez que son site serait tellement mieux avec du gris sur du blanc. Souvent, le client donne son avis ou essaye d’imposer ses idées sans prendre en compte la faisabilité ou les standards du marché, c’est à vous que revient la tâche de le lui faire comprendre.

D’autre part, il existe des situation où vous devez tenir bon et expliquer pourquoi vous pensez que votre point de vue est meilleur. Essayez d’être professionnel et courtois et vous gagnerez son respect. Toutes ces mises au point ce font avant la réalisation du projet, car une fois entamé il est impossible de revenir en arrière et il y va de votre réputation.

3 règles très simples pour fidéliser vos clients

1- Communiquez avec vos clients, gardez-les informés :

Vous avez obtenu le marché et vous allez tout faire pour que le travail soit bien exécuté ? Ok, mais ce n’est pas assez. C’est vrai que le client désire que le travail soit effectué mais il veut aussi SAVOIR que le travail est en train d’être effectué. Si votre client (surtout si c’est un nouveau client) ne réalise pas l’effort que vous êtes en train de fournir pour que ce soit fait, alors autant ne rien faire. Communiquez avec lui, rassurez-le en lui envoyant des mémos pour le mettre au courant. Votre client a besoin de savoir qu’il est le centre de votre univers et même si ce n’est pas le cas il existe des techniques qui permettent de le rassurer et de lui faire penser qu’il est dans votre top des priorités. En vérité, votre client ne s’intéresse pas à vos autres clients, il s’en fiche royalement. Ceci dit, n’attendez pas quelque chose en retour en le tenant informé, vous le faites parce que ça doit être fait. Rédigez aussi des rapports de vos conversations téléphoniques et de vos entretients en réunion, c’est vrai que c’est du travail en plus mais ça a le mérite de clarifier les choses et de mettre les points sur les i. Votre client appréciera !

2- Tenez vos promesses, faites ce que vous avez dit que vous ferez :

Qu’il soit question d’une chose aussi simple que d’envoyer un mail ou d’aussi compliqué que de tirer un bilan ou de générer une tonne de statistiques, Tenez parole. Votre réputation avec votre client réside dans votre capacité à livrer. Et entre nous, si vous n’êtes pas capable d’envoyer un mail lorsque vous avez dit que vous le ferez, quelles sont les chances que votre client croit que vous pouvez réaliser un projet plus important ? Chaque petite négligence est un mauvais point pour votre crédibilité. Donc, si vous avez promis d’envoyer un rendu avant le weekend, faites ce qu’il faut pour exécuter le travail. Et si par malheur vous n’y arrivez pas, donnez à votre client la raison, une BONNE raison et prévoyez aussi une nouvelle date de rendu et respectez-la. Cela montre que vous ne l’avez pas tout simplement oublié. Votre client appréciera !

3- Anticipez et trouvez des solutions :

Les choses se passent mal, Vous avez vraiment la poisse et la vie vous joue de mauvais tours ? Parfois c’est de votre faute et parfois ça ne l’est pas, mais peu importe. Anticipez les problèmes et prévoyez d’autres options. Proposez à votre client d’autres alternatives, elles peuvent ne pas lui plaire mais au moins vous lui donnez l’impression de faire l’effort et de vous en faire. Votre client appréciera !

Prévoyez des plans de secours, y compris des employés de secours et restez en bons termes avec vos ex-salariés. Vous pouvez avoir besoin d’un coup de main un de ces jours.

Source [anglais]

[infographie] Les stats des médias sociaux qui risquent de transformer votre stratégie RP

Cette infographie nous apprend que :

  • les médias sociaux sont l’activité numéro 1 sur internet
  • il existe 800 millions d’utilisateurs actifs sur Facebook et 465 millions sur Twitter
  • chaque seconde 11 comptes Twitter sont créés
  •  80% des sénateurs du congress américains possèdent au moins un profil social
  • 48 heures de vidéo sont uploadées sur Youtube par minute
  • 4.8 milliards de personnes dans le monde possèdent un smartphone (plus des 2/3)
  • et d’autres infos

[Etude] Les Français achètent moins en ligne que les autres Européens

D’après une étude récente sur le commerce en ligne réalisée par Le cabinet Forrester, il semblerait que les français achètent moins en ligne que les autres européens. Il parait que 53% d’entre eux achètent en ligne au moins une fois par mois contre 62% au niveau européen.

Le commerce en ligne représente ainsi 3,4% du commerce total national en 2011, soit 12,8 milliards d’euros.On y apprend aussi que les produits les plus achetés sont les produits électroniques qui représentent 28% puis les vêtements avec 17% et l’informatique avec 10%. Ce qu’il faut savoir aussi c’est que cette forme de commerce continue malgré tout de progresser car elle est poussée par la crise. En effet, pour de nombreuses personnes l’achat en ligne est un moyen de faire des économies ; 51% des consommateurs français se déclarent influencés par le prix contre 43% au niveau européen.

Source

[Infographie] E-shoppeuse-type sur les réseaux sociaux

Cette infographie essaye de déterminer le profil type de l’e-shoppeuse, ses habitudes et son comportement sur Facebook . On y apprend que :

  • En France 19 millions d’internautes sont des femmes.
  • 13 millions de ces femmes seraient des cyber-consommatrices dont 3 millions d’e-shoppeuses.
  • 92% des e-shoppeuses sont inscrites sur Facebook, 48% sont fans d’une ou de plusieurs marques (elles sont fans de 8 marques en moyenne)…

Source

[infographie] Le taux de rebond expliqué

Elements impactant le taux de rebond :
1-Pop up publicitaire ou d’enquête, musique ou vidéo
2-Sites de destination de moteur de recherche mais non pertinents pour l’internaute
3-type de public
4-graphisme de la page d’accueil
5-publicités et différents messages

Astuces pour améliorer le taux de rebond :
1-garder une bonne position sur les moteurs de recherche
2-fournir un contenu pertinent
3-avoir un chemin de navigation clair
4-liens vers un glossaire qui définit les termes utilisés sur le site
5-fonction de recherche très visible

 

Source